DOSSIER : 8 conseils pour donner les meilleures chances aux porcelets dès leur naissance - Partie 1.

Temps de lecture : 7 min.

Lorsque l’on parle de croissance des porcelets on pense souvent à une stratégie d’alimentation du fait que la nourriture représente 60 à 70 % des coûts de production. La part restante dite « animale » est encore très peu explorée alors que les études récentes montrent que le potentiel génétique s’exprime au mieux à 50 %. Fort de ce constat, quels sont alors les opportunités en matière de croissance des porcelets ? Comment exploiter le potentiel de l’animal dans une démarche de bien-être et répondre aux attentes sociétales actuelles ? Quels sont les leviers de la performance ? Comment optimiser la prise de poids et la vigueur des porcelets dès leur plus jeune âge et leur offrir une meilleure carrière ?

S’inspirer du comportement naturel des porcs ou tenter de s’en rapprocher serait un premier pas vers la performance. Développer le bien-être dans les élevages est sans aucun doute un des éléments clé d’une telle démarche.

Diminuer le taux de mortalité des porcelets, augmenter leurs performances, tirer les bénéfices de l’hyper-prolificité, voilà les enjeux des bonnes décisions prises dès la naissance des porcelets.

8 méthodes pour 8 leviers de performances :

1. Préparer les truies dès le cycle précédent.

Pour qu’une truie soit en forme à l’approche de la mise-bas il est important d’anticiper en agissant dès la période de gestation précédente. Par exemple, l’augmentation de la ration à un niveau trop élevé est préjudiciable au bon démarrage de lactation. Il est au contraire important de suivre l’évolution de l’état des truies depuis la lactation précédente et tout au long la période de la gestation. Cette analyse donne la possibilité de les classer de manière objective afin d’adapter le niveau de la ration au plus juste. Pour « performer », c’est-à-dire s’approcher au plus près des capacités que lui offrent son potentiel génétique, une truie doit être en bonne condition (note comprise entre 2,5 et 3,5 sur la grille de notation) afin que ses porcelets soient lourds et nombreux. 

Autre élément crucial, la truie doit être à même de produire le colostrum en quantité et qualité suffisante pour chacun de ses porcelets. Une des premières qualités de la ration distribuée au quotidien aux truies est de contenir suffisamment de fibres afin qu’elles aient un intestin qui fonctionne et qu’ainsi la constipation ne vienne pas les perturber lors de la phase de la mise-bas. Un tel dysfonctionnement pourrait conduire au syndrome bien connu de la MMA.

2. Monitorer les mises-bas et prodiguer les soins appropriés aux truies le nécessitant et seulement.

          Un bon suivi des mises-bas est un point essentiel pour s’assurer du bien-être de la truie comme de ses porcelets. Une mise-bas qui se déroule dans de bonnes conditions devrait durer moins de quatre heures, quel que soit le nombre de porcelets à naître. L’espace-temps entre les naissances des porcelets doit être régulier et ne pas excéder plus de 10-15 min ; les porcelets seront alors bien vigoureux et tiendront sur leurs pattes en une ou deux minutes. Ils seront plus aptes à prendre leur première tétée dans le quart d’heure et dans de bonnes conditions. Ils n’auront pas été coincés lors du passage du col et auront été bien oxygénés en permanence. Une mise-bas qui ne correspondrait pas à ces critères doit attirer l’œil et des actions correctives doivent-être pensées et mises en place. Le ratio qui se dessine est de l’ordre de 80 % des mises-bas se déroulant dans de bonnes conditions contre 20 % nécessitant une attention particulière. 

Monitorer les mises-bas permet d’optimiser le temps en consacrant des soins ou de l’aide aux truies en ayant réellement besoin et offrir les meilleures chances aux porcelets en difficulté.

3. Allaiter de façon alternée le premier jour pour un meilleur accès au colostrum

L’accès au colostrum est d’une importance capitale pour chacun des porcelets. Le tout premier lait secrété par la truie contient l’ensemble des éléments nécessaires pour permettre aux nouveau-nés d’être plus vigoureux, de rester en bonne santé grâce aux immunoglobulines et de garantir son avenir. Jean Le DIVIDICH, expert en nutrition et spécialiste international du porc nouveau-né, a toujours avancé l’idée qu’un bon accès au colostrum diminuait de façon significative le taux de perte avant le sevrage. Or, les porcelets plus frêles, plus fragiles ou moins vigoureux ne feront pas le poids pour accéder à cette première tétée. Si la naissance s’est moins bien déroulée, ils laisseront leur place aux plus vifs et aux plus forts et n’accéderont pas à cette tétée d’or. Mettre en place un allaitement alterné consiste à identifier les animaux les plus vigoureux et les isoler lors de deux sessions d’une heure dans les 12 premières heures après la mise-bas, comme le pratiquent les éleveurs danois. Ils donnent aux plus petits les meilleures chances d’atteindre le sevrage en bonne santé.

4. Équilibrer les portées pour donner les meilleures chances aux plus faibles

         Dès la naissance, on observe que la mortalité la plus basse chez les porcelets se trouve au sein des groupes les plus homogènes en taille et en poids. Pratiquer l’adoption requiert justesse et observation mais elle permet aux porcelets un meilleur accès au lait. Pour en garantir le succès, certaines règles restent nécessaires : l’adoption doit se dérouler à minima dans les 4 à 6 heures et au maximum dans les 48 heures après la mise-bas. De plus, les porcelets doivent tous avoir eu accès au colostrum de leur mère en quantité suffisante. Cette technique est souvent critiquée par les non-pratiquants du mélange des portées pour des questions sanitaires. Cependant, si l’on est attentif aux qualités d’accueil des truies-nourrices (comportement, choix suivant le nombre et la taille des tétines et rang de portée proche) alors c’est une vraie chance donnée au plus grand nombre. 

Lire la suite ici !

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi January February March April May June July August September October November December